Anciens combattants : Coopération entre la France et Timor Est

Mlle Sarah Epiard, experte de l’Office national des anciens combattants (ONAC), est actuellement en mission à Timor Est pour aider le secrétariat d’Etat aux Combattants de la libération nationale à définir une politique de mémoire.

Depuis 2008, quelque 12 000 Timorais ont droit à une pension d’ancien combattant. Leur nombre est encore appelé à augmenter, suite à une enquête que le gouvernement vient de lancer.

JPEG
Nombre de résistants ont été médaillés en 2006 et 2007, et un cimetière de ceux qui sont tombés pour la patrie sera inauguré en août.

Le secrétaire d’Etat, qui s’est rendu l’an dernier en France pour visiter l’ONAC, a sollicité l’aide de cet organisme quasi centenaire pour réfléchir à une politique qui reconnaisse le sacrifice de ceux qui sont tombés pour Timor Est, estimés, selon les chercheurs, à plus de 250.000.

Dernière modification : 15/12/2011

Haut de page