Coopération dans le domaine de la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme France Timor Oriental - Sensibilisation et formation des institutions locales du 8 au 18 octobre à Dili

Suite à des actions menées depuis 2011 en coopération avec la Banque Centrale sur les questions liées à la lutte contre le blanchiment de capitaux AML Anti-money laundering et contre le financement du terrorisme CFT Combating the financing of terrorism, l’Institut français du Timor Oriental a poursuivi son assistance dans la promotion et la mise en place d’un système de bonne gouvernance avec les institutions locales timoraises.


Nos interlocuteurs de la Banque Centrale ont émis leur intérêt de continuer à travailler avec la France sur la formation de leurs nouveaux agents aux techniques d’investigations financières de la nouvelle Unité d’Intelligence Financière FIU, installée par un décret de septembre dernier.

JPEG
Jean-Pierre Michau, ancien Magistrat à la Cour de Paris, et Consultant a ainsi saisi l’opportunité de sensibiliser les parlementaires timorais du Comité A Finances sur la lutte contre la corruption, l’importance de la mise en place d’un système AML/CFT, l’existence de procédures et leur respect notamment dans le domaine des marchés publics.

La Présidente du Parlement de la Commission a souhaité que l’expert français, à l’occasion d’une future mission en 2015, fasse une présentation en séance plénière des questions AML/CFT à l’ensemble des membres du Parlement.

L’expert français a aussi présenté les nouveaux outils internationaux en matière de lutte contre le blanchiment d’argent aux inspecteurs de la Commission anti corruption KAK.

Cette dernière souhaite poursuivre sa collaboration avec la France dans le cadre de la formation de ses inspecteurs.

JPEG
Il est également intervenu auprès de 35 magistrats du centre de formation juridique sur des cas pratiques en matière de procédures judiciaires. Le centre de formation juridique a invité l’expert, en 2015, à poursuivre ces interventions notamment sur la question de la coopération du centre avec les autres autorités publiques.

Par ailleurs, nous avons discuté avec nos interlocuteurs du Ministère des Affaires étrangères et de la coopération timorais des conventions internationales signées en matière de lutte contre le blanchiment d’argent.

Enfin, ont été abordées les questions de financement dans le cadre de futures missions en 2015 avec l’Attaché de sécurité régional de Singapour et la Banque Asiatique du Développement BAD.

Dernière modification : 29/10/2014

Haut de page