Formation en matière de gouvernance au Timor Oriental (18-19 octobre 2015)

La Commission anti-corruption (CAC), le centre de formation juridique et le Parlement ont accueilli pour la 2ème année consécutive une formation en matière de gouvernance proposée par le bureau de coopération français à Dili.


Le consultant Jean-Pierre Michau, ancien Magistrat au Tribunal de Paris et Conseiller à la Banque de France, a dispensé cette formation dans le cadre du programme « gouvernance » financé par l’Ambassade de France en Indonésie et au Timor Oriental.

PNG
Il a sensibilisé 15 nouveaux investigateurs de la CAC, 50 avocats du centre de formation juridique et 15 membres de la Commission A du Parlement sur les questions de corruption et de blanchiment d’argent, le code des marchés publics et la coordination des autorités nationales concernant leurs investigations. Cette formation a aussi permis de transmettre de nouvelles informations sur les réglementations internationales et les bonnes pratiques.

Depuis 2011, le consultant a collaboré avec les institutions timoraises (notamment la Banque Centrale) avec le soutien de l’Union européenne (cofinancement de 35.000€ pour la mise en place de l’Unité du renseignement financier (financial intelligence unit - FIU)).

PNG
L’Attachée de coopération à Dili ainsi que le Consultant ont rencontré les représentants de cette unité financière. Ils se sont aussi entretenus avec l’Ambassadeur et le Chef de la coopération technique de l’Union européenne dans la perspective d’une valorisation de l’expertise technique française dans le cadre du 12ème fonds européen du développement (FED) en 2016. Enfin, une rencontre avec la Banque asiatique du développement a permis de convenir d’une meilleure coordination de nos actions communes sur les mécanismes financiers d’aide à la gouvernance. Le bureau de coopération de Dili poursuivra sa coopération technique dans le domaine de la gouvernance en 2016.

La mission du Consultant s’est poursuivie à Jakarta dans le cadre d’un séminaire organisé conjointement avec le gouvernement indonésien (ministère de la réforme administrative) au sujet notamment de la lutte contre le blanchiment d’argent.

Dernière modification : 23/10/2015

Haut de page