Forum mondial de l’eau de Marseille - Bilan (12 au 17 mars 2012)

Le 6e Forum mondial de l’eau s’est conclu à Marseille, le 17 mars, après une semaine de mobilisation pour les " solutions pour l’eau " à l’invitation du gouvernement français, de la ville de Marseille et du conseil mondial de l’eau. La Corée du Sud et la ville de Daegu organiseront, en 2015, le prochain et 7e Forum.

JPEG Plus de 20 000 personnes, venant de plus de 170 pays et représentant des gouvernements, des parlements, des collectivités territoriales, des organisations internationales, des entreprises et centres de recherche publics et privés et de la société civile ont participé à de nombreuses sessions de travail thématiques et régionales. Jamais la participation des autorités locales et régionales n’avait été aussi importante dans un Forum : près de 500 élus locaux ont souscrit à un message politique commun. La forte mobilisation de la jeunesse, des femmes et des organisations non gouvernementales a donné à ce Forum un visage nouveau, qui a été particulièrement apprécié et a conforté l’articulation de ces débats sur l’eau avec les grands enjeux sociétaux et internationaux.

Au côté de plusieurs chefs d’Etats et de gouvernement, le Premier Ministre, M. François Fillon a annoncé, en ouverture du Forum, le 12 mars, les engagements de la France. Sous la présidence du ministre chargé de la Coopération, M. Henri de Raincourt, la conférence ministérielle a réuni plus de 100 ministres et permis d’adopter au consensus une ambitieuse déclaration ministérielle, qui insiste en particulier sur l’impératif d’accélérer la mise en œuvre du droit de l’Homme à l’eau potable et à l’assainissement. Douze tables rondes ministérielles ont abouti à des recommandations sur des thèmes aussi importants que la gestion des eaux transfrontalières, l’eau et la croissance verte, la gestion des eaux usées ou les interactions eau/énergie/alimentation. Par ailleurs, M. Jean Leonetti, ministre chargé des Affaires européennes, a animé le 12 mars l’"Evènement européen" aux côtés des c ommissaires au climat et au développement, marquant l’engagement de l’Union européenne sur les problématiques de l’eau et de l’assainissement, dans le cadre de "2012, Année européenne de l’eau".

Ces résultats sont une contribution significative à l’agenda politique international à venir, en premier lieu la conférence des Nations unies pour le développement durable " Rio+20 " du mois de juin prochain. La première session de négociation du document final de Rio se tient cette semaine à New York.

Dernière modification : 23/03/2012

Haut de page