Hommage à Joesoef Isak

L’ambassade de France en Indonésie a appris avec émotion la disparition de Joesoef Isak, le 15 août 2009, à l’âge de 81 ans. Journaliste et éditeur, Joesoef Isak s’est battu tout au long de sa vie pour la liberté d’expression.

Jeune intellectuel engagé auprès des nationalistes indonésiens et de Soekarno, il a travaillé au lendemain de l’indépendance dans les premiers grands journaux nationaux, Berita Indonesia et Merdeka et a accédé à la présidence de l’Association des Journalistes indonésiens en 1959.

Après les événements de 1965, il est arrêté à plusieurs reprises puis emprisonné, sans jugement, de 1967 à 1977.

A sa libération, il fonde la maison d’édition Hasta Mitra qui sera la première à publier les œuvres de Pramoedya Ananta Toer. Les deux premières publications, comme la plupart des ouvrages suivants de l’auteur indonésien, seront interdites et Joesoef Isak sera une nouvelle fois incarcéré, pour plusieurs mois, en 1982. Depuis 1998, la maison d’édition Hasta Mitra a repris la publication des oeuvres de Pramoedya et s’est investie dans un travail de mémoire en proposant une série de témoignages sur les événements de 1965.

La France avait salué le courage et l’abnégation de Joesoef Isak dans son combat pour la liberté de parole en le faisant, le 21 septembre 2006, Chevalier des Arts et des Lettres.

JPEG

Discours de M. Joesoef Isak, le 21 septembre 2006, à l’occasion de sa nomination au rang de Chevalier des Arts et des Lettres.

JPEG

Dernière modification : 19/12/2011

Haut de page