Inauguration du nouvel Institut français d’Indonésie à Surabaya

Discours, lâcher de ballons et concert pour l’inauguration du nouvel espace de l’Institut français d’Indonésie (IFI) à Surabaya. L’ex Cccl de Surabaya, devenu IFI de Surabaya, avait déménagé le 31 mars 2012. Retour sur l’opération.

L’ancien bâtiment historique classé au patrimoine de la ville

Installé depuis 1967 dans l’un des bâtiments historiques d’époque coloniale de la ville de Surabaya - connue pour ses joyaux architecturaux des années 1930 - le Centre culturel français devenu Centre culturel et de Coopération linguistique (CCCL) puis IFI de Surabaya a déménagé, dans la nuit du 31 mars au 1er avril 2012, dans un lieu mis à sa disposition par le PDG du Groupe AJBS, dont l’activité commerciale est axée sur l’outillage, le bâtiment, l’ameublement et la décoration.

Entrée du nouvel IFI. - JPEG
Une page est donc tournée, qui laisse derrière elle quarante-cinq années de présence culturelle française au cœur de la ville, dans une immense et magnifique bâtisse que l’IFI a pu faire classer au patrimoine de la ville de Surabaya quelques jours avant d’en partir.

Une exposition de photos, d’affiches, de sculptures, de tableaux, de toutes sortes d’objets témoignant de la richesse et de la diversité des activités organisées par le centre culturel durant ces quarante-cinq années avait été l’acmé de la dernière semaine de mars, clôturée par le tonitruant concert du groupe français Smooth.

Le déménagement : une histoire derrière, une âme nouvelle

Il aura fallu deux semaines pour tout trier, ranger, empaqueter, mettre en caisse, nettoyer, astiquer, afin de laisser les lieux vides et propres. Même les plantes ont été hissées sur le camion du déménageur !

L'équipe de l'IFI Surabaya. - JPEG
Il aura fallu une nuit pour définitivement quitter les lieux auxquels étaient attachés non seulement les personnels de l’IFI - beaucoup de larmes furent versées - mais également les artistes, les étudiants et tous les partenaires du centre.

L’IFI Surabaya pose ses valises dans l’ancienne brasserie de la bière Bintang dont les bâtiments d’époque coloniale ont été entièrement rénovés : les façades et les fenêtres sont d’époque, mais l’intérieur est un mélange de verre, de bois, aux dimensions spacieuses, où la lumière pénètre à flots, qui allient discrètement mais de façon marquée le bleu et le blanc. L’équipe toute entière prend alors possession du nouvel espace, dont le bureau du directeur, seul bureau "aménagé" devient le QG.

Il aura fallu ensuite deux courtes semaines pour se réinstaller, ouvrir les cartons, remplir les étagères et les tiroirs, mettre de l’âme dans un lieu nouveau où s’affairaient encore peintres, maçons, vitriers, électriciens. Deux semaines sans air conditionné, sans internet, sans électricité, deux semaines sans repos et sans peine ménagée pour que flottent les couleurs de l’IFI, le blanc et le bleu, en cette matinée ensoleillée du dimanche 15 avril.

Inauguration dominicale chronométrée

Inauguration de l'IFI. - JPEG

- Dimanche 15 avril (11h) : Les peintures n’étaient pas sèches, les cartons s’empilaient dans une médiathèque débordée, les chaises des salles de classe étaient encore recouvertes de leur protection plastique, les fenêtres s’ouvraient et se refermaient au gré du vent, les climatiseurs faisaient des caprices, tout le monde courait dans tous les sens, mais la fébrilité avait un goût de vrai bonheur !

- Dimanche 15 avril (15h30) : Les portes s’ouvrent pour laisser passer la foule des fidèles et des amis, mais aussi celle des curieux, de toutes celles et de tous ceux qui ont vu nos bannières annoncer l’événement. Sont proposés des cours de français gratuits, des jeux, la visite des lieux, la lecture des poèmes sélectionnés lors du Printemps des Poètes 2012. Ce ne sont que "oh !" et "ah !" d’étonnement, de contentement et de plaisir.

Entrée extérieure. - JPEG

- Dimanche 15 avril (19h) : Sur la scène, dont le fond est décoré d’une gigantesque bannière de l’Instiut français d’Indonésie, les discours officiels s’enchaînent devant la foule debout sur le parking extérieur de transformé en salle de spectacle. Le directeur de l’IFI Surabaya d’abord, puis le vice gouverneur de la Province de Java Est et enfin Monsieur l’Ambassadeur de France. Discours qui font l’éloge de l’action menée jusqu’à présent par l’IFI, qui se félicitent, à juste titre, des excellentes relations entre les deux pays et des partenariats concrets en vigueur entre la France et la Province (qui équivaut à la moitié de la France en termes de population et de superficie !). Discours qui mettent au cœur de la mission de l’IFI le développement de ces partenariats, la continuation des manifestations culturelles de qualité et l’apprentissage du français comma atout pour le jeune public universitaire.

- Dimanche 15 avril (19h30)Le gong retentit, trois fois, assené par l’Ambassadeur et le vice gouverneur, et des centaines de ballons bleus et blancs sont lâchés par le public enthousiaste. C’est un moment de joie réelle, un grand moment pour l’IFI Surabaya et pour tous ceux qui, à Surabaya, à Jakarta et à Paris, ont cru à ce projet de déménagement.

Premier concert avec les Yeux Noirs. - JPEG

- Dimanche 15 avril (20h30) : Place à la musique ! A 22h30, le concert du groupe LES YEUX NOIRS s’achève devant un public qui a chanté, dansé et a grandement apprécié le talent de ces jeunes artistes de la scène française.

Pour l’équipe de l’IFI ce n’est pas fini : il faut encore ranger et nettoyer, mais c’est aussi le départ d’une nouvelle vie.
GIF

Cet article est également publié sur le site JPEG

Dernière modification : 25/04/2012

Haut de page