Journée Internationale des Droits des Femmes : tribune de l’Ambassadeur de France

« Le 8 mars, c’est toute l’année ! »


Chers amies, chers amis, chers compatriotes d’Indonésie et du Timor-Oriental,

Ce vendredi 8 mars, sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies, la communauté internationale célèbre la journée internationale des droits des femmes. En France, cette journée a acquis un statut officiel en 1982.

Cette date est l’occasion pour chaque nation, non pas de valoriser un soi-disant idéal féminin, mais de faire un point sur les politiques publiques mises en œuvre pour assurer une égalité femmes-hommes effective : partage équitable des tâches domestiques, égalité salariale, parité dans les plus hautes fonctions des secteurs privé et public, respect de l’intégrité physique et morale de chaque femme…

Cette année, la Ministre des Droits des Femmes, Porte-parole du gouvernement, Najat VALLAUD-BELKACEM, a souhaité associer l’ensemble des représentations diplomatiques et consulaires de la France dans le monde à cette journée. La France souhaite réaffirmer auprès de l’ensemble des citoyennes et des citoyens que l’égalité femmes-hommes est une condition indispensable pour faire progresser la société contemporaine. Pour notre pays, la journée des droits des femmes ne saurait se réduire à une unique journée dans l’année : l’égalité est en effet un travail de tous les instants. C’est pour cette raison que la France a choisi comme thématique cette année « Le 8 mars, c’est toute l’année ! ».

La présence de la France en Indonésie et au Timor-Oriental tente, à son niveau, de montrer l’exemple. J’ai le plaisir de diriger une équipe composée à 55% de femmes et qui a la chance de compter notamment une Conseillère économique, une Directrice pays d’Ubifrance, une Proviseure et une Chargée de mission de l’Agence française de développement. Les jeunes générations sont également exemplaires : 70% de nos volontaires internationaux sont des femmes engagées, au service du rayonnement de la France en Indonésie. Les entreprises françaises, si elles peuvent encore progresser dans ce domaine, mettent en œuvre pour la plupart des actions philanthropiques en faveur de l’éducation et de la formation des femmes indonésiennes. Je salue le travail en la matière d’Elisabeth Proust, directrice générale déléguée de Total E&P, et de Vismay Sharma, Président-directeur de L’Oréal Indonesia.

Vendredi 8 mars, j’ai réuni l’ensemble des volontaires internationales françaises en Indonésie à la Résidence de France pour échanger avec elles sur leur avenir de femme dans la société du XXIème siècle. L’égalité femmes-hommes est le combat de chaque génération.

La France, consciente des progrès qui lui restent à accomplir sur son propre territoire, incite chaque pays dans le monde à garantir l’égalité femmes-hommes. Nous saluons la ratification par l’Indonésie en 1984 de la Convention sur l’Elimination de toutes formes de Discrimination envers les Femmes (CEDAW) et encourageons les efforts des autorités indonésiennes qui préparent actuellement une loi sur l’égalité des sexes.

L’Ambassade de France en Indonésie et au Timor-Oriental s’attachera à ce que l’égalité femmes-hommes soit une réalité, non d’un seul jour, mais bien du quotidien.

Corinne BREUZE
Ambassadeur de France en Indonésie et au Timor-Oriental

Dernière modification : 11/03/2013

Haut de page