Journée mondiale de la liberté de la presse - 3 mai 2009

La liberté de la presse dans le monde et les conditions d’exercice du métier de journaliste, notamment lors des conflits, constituent une priorité de la France. Elle est d’ailleurs à l’origine de l’adoption, en 2006, de la résolution 1738 du Conseil de sécurité des Nations unies sur la protection des journalistes dans les conflits armés.

Les atteintes à la liberté de la presse se sont multipliées au cours des dernières années. Aujourd’hui, plus de 145 journalistes sont détenus à travers le monde. Depuis le début de l’année, certains ont payé de leur vie leur volonté d’exercer pleinement leur mission d’information.

« Le point de vue des correspondants de la presse étrangère en France »

Pour consulter les films, votre navigateur doit être équipé du plugin Adobe Flash®, version 8 minimum.

Vous pouvez le télécharger gratuitement en cliquant ici.


La liberté de la presse en quelques dates

GIF

1789

La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen proclame en son article 11 : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre des abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi ».

1881

La France consacre le principe de liberté de la presse dans la loi du 29 juillet 1881. La loi prévoit un régime administratif propre à la presse écrite, la définition de diverses infractions (diffamation, provocation aux crimes et délits etc.) visant à instituer un équilibre entre la liberté d’expression et la protection des personnes, l’établissement d’un régime de responsabilité pénale spécifique et la mise en place d’un régime procédural particulier.

1993

La Journée mondiale de la liberté de presse est instaurée par l’Assemblée générale des Nations Unies en décembre 1993. Si l’on célèbre cette année la 19e Journée mondiale de la liberté de la presse, c’est parce que l’on remonte à 1991, année du séminaire pour le développement d’une presse africaine indépendante et pluraliste organisé à Windhoek, en Namibie, qui a conduit à l’adoption de la Déclaration de Windhoek sur la promotion de médias indépendants et pluralistes.

1997

Création du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO-Guillermo Cano destiné à distinguer une personne, une organisation ou une institution qui a contribué d’une manière notable à la défense et/ou à la promotion de la liberté de la presse où que ce soit dans le monde, surtout si pour cela elle a pris des risques. En 2007 par exemple, il a été décerné à titre posthume à la journaliste russe Anna Politkovskaya.

2006

Le Conseil de sécurité des Nations unies adopte, le 23 décembre 2006, la résolution 1738 sur la protection des journalistes dans les conflits armés. Cette résolution réaffirme la nécessité de prévenir les actes de violence à l’encontre des journalistes et de juger les auteurs de ces violences quand elles n’ont pu être empêchées.

2008

L’association française Reporters sans frontières lance, le 12 mars 2008, la première Journée internationale de la liberté d’expression sur Internet. L’opération vise à attirer l’attention sur les cyberdissidents qui sont actuellement derrière les barreaux « pour avoir usé de leur droit d’expression sur le Web ».

Dernière modification : 16/11/2011

Haut de page