"Kawa" spectacle chorégraphique à Yogyakarta

« Kawa », spectacle chorégraphique présenté par la compagnie Chatha, a donné récemment deux représentations en Indonésie Jakarta (3 juin) et Yogyakarta (5 juin) dans le cadre du Printemps Français 2012.

JPEG - 48.9 ko
Hafiz Dhaou interprète de "Kawa" à Yogyakarta le 5 juin 2012.

« Kawa, Solo à deux » d’abord parce que chorégraphié par Aïcha M’Barek et Hafiz Dhaou, mais également par la présence appuyée, tout au long du solo, du grand poète palestinien Mahmoud Darwich. Celui-ci, dans Mémoire pour l’oubli, dit son enfermement dans Beyrouth en feu, son attachement à sa patrie, sa vie… son café. Les propres mots, la voix du poète est d’ailleurs convoquée dans une bande-son subtile et sous forme de projection visuelle.

GIF

Une danse de la libération


GIF
Au milieu des tasses qui constituent le décor, Hafiz Dhaou propose une danse de la libération : d’abord perdu dans cet amoncellement d’objets qui pourraient être autant de ruines, il ose le frémissement, l’étirement, puis la spirale qui envahit tout son corps.

Le public, captivé par cet univers visuel et sonore, envoûté par l’odeur de café qui s’insinue peu à peu, adhère parfaitement à cette métaphore du café, gardien quasi-mythique de la conscience toujours éveillée de celui qui lutte pour sa liberté.

GIF

Cet article est également publié sur le site JPEG

Dernière modification : 28/06/2012

Haut de page