Le comédien Jean-René Gossart en Indonésie

Vendredi 12 octobre 2012, l’Institut français d’Indonésie-Yogyakarta a accueilli le comédien Jean-René Gossart, pour une adaptation théâtrale du "Journal d’un fou" de Nicolas Gogol. Ce spectacle était précédé le matin même de la représentation, d’une rencontre avec les étudiants des départements de français des deux principales universités de Yogyakarta : UGM et UNY.


Un défi

JPEG - 30 ko
I Nyoman Muliana (interprété par J.R. Gossart) fonctionnaire au ministère...®DR


Présenter un monologue de 90 minutes constituait un défi pour le comédien et pour l’Institut français de Yogyakarta : quel public solliciter pour un tel spectacle ? les étudiants de l’IFI Yogyakarta, des universités et les français résidant à Yogyakarta étaient les premiers concernés. La rencontre préalable avec l’artiste est venue faciliter la compréhension et la réception de la pièce par les étudiants. Au cours d’un échange chaleureux et enthousiaste, les étudiants et le comédien ont ainsi pu comparer leurs propres expériences à la lumière des questions existentielles soulevées par la pièce, puis évoquer le rapport de l’artiste à sa discipline et à son métier. Cet atelier a permis de montrer que si le théâtre nécessite un effort de compréhension parfois intimidant, il s’avère bien souvent être un art qui s’adresse à chacun d’entre nous.

JPEG - 27.7 ko
I Nyoman (interprété par J.R. Gossart) Roi d’Espagne à l’asile...©DR


GIF
Des thématiques sans frontières

Jean-René Gossart a choisi de transposer la nouvelle originale à L’Indonésie contemporaine afin de rendre immédiate l’identification du public au personnage d’I Nyoman Muliana, mais il a préservé l’essentiel du texte de Gogol, porteur d’une tragique universalité. "Le journal d’un fou" aborde en effet certaines thématiques qui ne semblent pas connaître de frontières : la frustration entraînée par les hiérarchies et segmentations sociales, la tristesse de l’amoureux déçu, la fragile limite qui sépare la raison de la folie. Le soir, le public est venu saluer l’interprétation talentueuse de la chute d’un homme dans la démence, mais aussi l’investissement total que demande à l’artiste l’exercice ambitieux du monologue.

GIF

Cet article est également publié sur le site JPEG

Dernière modification : 17/10/2012

Haut de page