Les scoops culturels du LIP/CCF de Yogyakarta

A l’occasion de l’exposition "Trans-Figurations, Mythologies Indonésiennes", l’Espace culturel Louis Vuitton a proposé au Centre culturel français (LIP/CCF) de Yogyakarta de travailler avec ses élèves sur la plateforme numérique scoop.it autour de cinq thèmes liés à l’exposition : la ville, la tradition, jeunesse et identité indonésienne, la famille et la ville. Explications.

Avec l’exposition "Trans-Figurations, Mythologies Indonésiennes", l’Espace culturel Louis Vuitton a souhaité poursuivre les expériences numériques menées depuis 2010 lors des expositions "Chili, l’envers du décor" et "Qui es-tu Peter ? ". Faisant suite à une collaboration initiée depuis juillet 2010 avec le LIP/CCF de Yogyakarta pour l’exposition qui rassemble jusqu’au 23 octobre 2011, à l’Espace culturel Louis Vuitton, onze artistes indonésiens (dont la plupart de Yogyakarta), l’Espace a proposé au LIP/CCF de Yogyakarta de travailler avec ses élèves sur la plateforme numérique scoop.it.

Une plateforme numérique reliant des jeunes indonésiens et français

L’objectif de ce travail numérique est que les pages (créées sur la plateforme scoop.it) deviennent le journal de l’exposition, augmenté chaque jour par des jeunes en France et en Indonésie. En effet, chacun peut intervenir en y ajoutant des commentaires, créant ainsi un dialogue d’un bout du monde à l’autre.

« Les scoops culturels du LIP » et l'artiste Eko Nugroho. - JPEGDu côté indonésien, l’expérience a commencé dès le 19 juillet 2011, avec quatre ateliers rassemblant douze élèves ainsi que la directrice du LIP/CCF, Marie Le Sourd. Ces ateliers ont permis de réfléchir aux thèmes et d’approfondir certaines idées (telles que la musique et la famille). Les participants (ou le groupe « Les scoops culturels du LIP ») ont également pu rencontrer l’un des artistes invités à Paris pour l’exposition "Trans-Figurations, Mythologies Indonésiennes", Eko Nugroho, ainsi que l’écrivain journaliste, Elisabeth Inandiak, venue parler de son expérience littéraire et sociale liée aux conséquences de l’éruption du volcan Merapi en octobre-novembre 2010.

Le résultat est déjà partiellement en ligne et illustre parfaitement le réel intérêt des participants à échanger sur leur pays, en attendant dès septembre, le retour des participants français de retour à l’école ou au lycée.

- Découvrir le plateforme scoop.it :

* Jeunesse et tradition indonésienne

* La tradition

* La famille

* La ville

* Le volcan

Merci aux journalistes en herbe : Fransiska Tyaswening, Diakonia Pungkassari, Nawang Sari, Mohammad Ichsan, Ricky Wisnu Anggara, Aprima Rolis Yandi Ogam, Nur Rahmatullaili, Yudhistira Ramadhan, HamzahAdi Raharjo, Lusia Agasty Prihantika, Yogo Pratomo et Kasiri.

- Présentation de l’exposition "Trans-Figurations, Mythologies Indonésiennes" :


Cet article est également publié sur le site JPEG

Dernière modification : 05/10/2011

Haut de page