Lutte contre le changement climatique : Signature d’un accord de prêt entre la France et l’Indonésie

JPEG

Seconde tranche du « Climate Change Program Loan » :
l’Agence Française de Développement (AFD) a signé le 27 juillet une convention de prêt de 300 M USD avec le Gouvernement Indonésien

Pour soutenir le « Programme de lutte contre le changement climatique », l’Agence Française de Développement (AFD) - représentée par son Directeur en Indonésie, M. Joël Daligault - a signé le 27 juillet 2009 à Jakarta une convention de prêt de 300 millions de dollars avec le Gouvernement Indonésien - représenté par M. Rahmat Waluyanto,
Directeur Général de la gestion de la dette, Ministère des Finances. S.E. M. Philippe Zeller, Ambassadeur de France,
était cosignataire de cette convention. En 2008, l’AFD avait déjà accordé un prêt de 200 millions de dollars pour la
première tranche du Climate Change Program Loan (CCPL), en cofinancement avec la Japan International
Cooperation Agency (JICA).

JPEG
Ce concours, versé sous forme d’aide budgétaire, vient en appui d’un plan d’actions qui vise à réduire
l’empreinte carbone de l’Indonésie et qui se décline en plusieurs objectifs et indicateurs, consignés dans une Policy
Matrix
. Cette matrice, échelonnée sur trois ans et révisable chaque année, est organisée selon trois axes
principaux : atténuation (forêt, énergie), adaptation (eau, agriculture) et problématiques transversales. Le dernier
Comité de pilotage du CCPL a approuvé les résultats satisfaisants des actions prévues en 2008 et a révisé les
objectifs pour 2009.

JPEG
En complément, l’AFD finance directement une assistance technique ciblée afin de faciliter la mise en place
d’actions de lutte contre le changement climatique :

  • auprès du ministère de l’industrie : recours à un expert international pour la mise en oeuvre d’une « feuille de
    route » vers la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le secteur du ciment, qui pourra être
    ensuite étendue à d’autres secteurs comme celui de l’acier ;
  • et en faveur du ministère de la forêt :
    • étude de faisabilité d’un marché carbone forestier cherchant à relier les « petits » vendeurs (plantations
      villageoises) aux acheteurs volontaires (individus, ONG, PME avec une politique de compensation, etc.) ;
    • développement d’outils méthodologiques d’analyse multicritères (économiques, sociaux et
      environnementaux – dont biodiversité) dans les choix d’aménagement du territoire.

Enfin un expert forestier, financé par l’AFD pour une période de deux ans, fait partie de l’équipe de monitoring
chargée du suivi-évaluation de la Policy Matrix.

AFD and the Climate Change Program Loan

Dernière modification : 19/12/2011

Haut de page