Lutte contre les violences domestiques au Timor Oriental : une action franco européenne

Organisation d’une troisième formation professionnelle sur le thème « Suivi et Evaluation » dans le cadre du projet de développement mené en faveur des enfants et des femmes victimes de violences mené par l’ONG française Triangle Génération Humanitaire au Timor Oriental.


L’association Triangle G H travaille en étroit partenariat avec quatre associations locales timoraises (PRADET, FOKUPERS, Casa Vida et Rede Feto) dans le cadre du projet « Vers le renforcement de la société civile pour une meilleure protection des enfants et des femmes victimes de violence ».

Ce programme est financé par l’Union européenne à hauteur de 85% soit € 600 000 depuis décembre 2013 dans le cadre du 10ème FED, l’Institut français à hauteur de € 4000 depuis 2014 et la Fondation privée suisse Raja.

En février 2016, l’Institut français a contribué à financer l’organisation d’une formation en suivi et évaluation à hauteur de € 4000. Celle ­ci, destinée aux membres des équipes des ONG partenaires du projet, leur a permis d’acquérir les compétences et outils nécessaires à la mise en place de systèmes de suivi et d’évaluation efficaces dans leurs structures.

Cette formation a été animée par ETDA (East Timor Development Agency), un centre de formation spécialisé dans l’appui technique et la formation des acteurs locaux dans les domaines du management et de la gestion de projet au Timor Oriental.

Pour une durée de 3 ans, ce projet vise à améliorer les mécanismes de protection locaux et nationaux pour les enfants et les femmes victimes de violence par le renforcement des capacités des associations partenaires et des autorités locales notamment dans les districts de Dili, Bobonaro, Covalima et Oecusse.

Depuis 2014, l’Institut Français Timor Leste a contribué aussi avec le Secrétariat d’Etat à l’appui et à la promotion socio­économique des femmes, au lancement de la campagne de sensibilisation pour le dialogue et l’unité familiale. Cette campagne de sensibilisation s’inscrit dans le Plan d’action national contre les violences sur le genre et la loi contre les violences domestiques.

L’Institut français a aussi financé l’achat de six ordinateurs portables et d’un générateur électrique pour que les travailleurs sociaux et animateurs puissent mener leurs activités, mais aussi à l’organisation d’une formation en leadership et en gestion d’équipe pour renforcer les capacités des équipes de coordination des partenaires du projet.

10 000 personnes bénéficieraient de l’établissement de ce projet qui passe par la connaissance, la conscience des droits humains ainsi que l’accès au système judiciaire.

En 2017, l’Institut Français souhaite poursuivre ces actions à l’égard de ces partenaires locaux dans le cadre de la formation professionnelle (recherche de financements, identification des victimes), un des piliers de la coopération technique française au Timor Oriental.

Dernière modification : 28/03/2016

Haut de page