Plus de 3000 personnes venues fêter la musique à Bandung

Avec la Fête de la Musique, premier rendez-vous réussi pour plus de quarante groupes de musique indonésiens venus se produire sur deux scènes du Centre culturel français (CCF) de Bandung, seize heures durant. Succès de ce cocktail musical avec un public de plus de trois mille personnes.

JPEGUn parking transformé en scène ouverte, une équipe changée en animateurs de choc, un hall d’entrée devenu coulisses et un auditorium bondé : pas de doute, la trentième édition de la Fête de la Musique au CCF de Bandung restera gravée dans les mémoires des trois mille spectateurs venus fêter la musique.

Pour la première fois à Bandung, la fête était ouverte à tous les joyeux lurons, musiciens, chanteurs et danseurs, petits ou grands, amateurs ou professionnels, amoureux de classique, de pop ou de hardcore. Jamais, dans cette importante ville de Java, la « Fête » n’avait été si populaire, conviviale et décontractée.

Programmation pimentée

JPEGDès 10 heures du matin, de jeunes artistes classiques se sont produits, laissant ensuite la place à des groupes de tous horizons et à quelques « ovnis » musicaux, comme ce batteur de six ans à l’énergie folle ou ce joueur de karinding, sorte de flûte en bambou d’origine soudanaise.

De 17 heures à 23 heures, cinq groupes connus et reconnus ont fait la part belle à l’électro – The Milo - la pop – Angsa dan Serigala et Hollywood Nobody, au reggae – The Paps - ou encore au pantomime fantasmagorique – Bottlesmocker, artistes inclassables vêtus de fourrure et d’oreilles d’ours, créant tous une effervescence incomparable dans la salle comme sur scène.

La nuit s’est poursuivie par une série de concerts riches en décibels – ska punk, metal et hardcore - avant de s’achever par un karaoké géant…

JPEGAnimateurs franco-indonésiens

Fast Forward, un label de musique indépendant, partenaire privilégié de l’événement, a co-assuré logistique et cadrage des artistes. Et comme si la musique ne suffisait pas, deux « couples » franco-indonésiens formés pour l’occasion ont animé la soirée, ponctuant les performances des artistes en herbe ou confirmés de quizz, cadeaux collector « Fête de la Musique » ou encore « happy hours », laissant un souvenir inoubliable aux participants les plus intrépides.

Dernière modification : 13/07/2011

Haut de page