Message de Bernard Kouchner à José Ramos Horta, le 11 février 2008.

Début de citation

Paris, le 11 février 2008

Monsieur le Président, Cher José

J’apprends avec horreur la tentative d’attentat dont vous-même, ainsi que le Premier Ministre, avez été les victimes aujourd’hui.

La France a immédiatement condamné ces attaques terroristes, qui visent à travers vous et le Premier Ministre, à déstabiliser le pays et à remettre en cause l’effort de redressement que vous-même et votre gouvernement avez, avec courage, entrepris depuis votre élection.

Dans ces circonstances tragiques, je vous adresse toute ma sympathie et vous renouvelle mon amitié et mon admiration.

La France continuera, plus que jamais, à soutenir le développement et la stabilité du Timor Oriental notamment à travers l’action des Nations Unies.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président et Cher ami, l’expression de ma haute considération et de ma grande amitié.


Signé : Bernard Kouchner

Fin de citation

Dernière modification : 15/12/2011

Haut de page