Une volontaire suisse au CCCL de Surabaya

Dans le cadre de l’année 2011, baptisée Année du Volontariat, le Centre culturel et de Coopération linguistique (CCCL) de Surabaya a accueilli avec enthousiasme la proposition d’une jeune Suissesse qui est venue passer un mois avec le personnel et les étudiants du centre culturel français.

Valérie Wisard - JPEG
L’Europe compte à ce jour 100 millions de bénévoles/volontaires qui consacrent une partie de leur temps à leur collectivité dans divers domaines, tels que l’éducation, le sport, la culture, la jeunesse, l’action humanitaire, ou encore l’égalité des chances. L’Union européenne, en collaboration avec l’Alliance (regroupant 38 réseaux européens d’actions bénévoles) a décidé que l’année 2011 leur serait dédiée. Portrait.

Valérie Wisard, vingt-huit ans, a décidé de profiter d’un congé sabbatique, dans son activité de psychologue en Suisse, pour être bénévole en 2011. Elle est ainsi arrivée au CCCL de Surabaya, en Indonésie, le 17 mai 2011 pour un mois, afin de donner des cours de français, d’animer des ateliers, mais aussi de participer ponctuellement à l’organisation de divers événements culturels. Entretien


- CCCL : Valérie, quelles ont été vos motivations pour devenir volontaire ?

- Valérie Wisard : Depuis plusieurs années déjà, je travaille auprès de l’association "Lire et Ecrire" en Suisse, qui a pour but de lutter contre l’illettrisme. J’y donne ainsi des cours de français auprès d’un public multiculturel et j’œuvre comme bénévole pour tout ce qui concerne les manifestations et la promotion des actions de cette association. J’ai donc voulu, durant quelques semaines de mon congé sabbatique, mettre à profit mon intérêt pour l’enseignement du français, mais aussi aller à la rencontre de nouvelles cultures lors d’une mission volontaire à l’étranger.

Le bâtiment principal du CCCL à Surabaya - JPEG- Pourquoi le CCCL de Surabaya ?

- V. W. : J’ai beaucoup voyagé en Asie, et j’ai eu l’occasion de visiter une partie de l’Indonésie en 2006, pays que j’ai énormément apprécié. J’avais donc privilégié ce pays dans le choix de ma mission volontaire, car je souhaitais découvrir plus encore sa culture.

Le site internet du CCCL de Surabaya m’a permis de me renseigner sur la diversité des activités du centre, et cela m’a fortement donné envie d’y participer. Un coup de téléphone de son directeur m’a aussi confirmé que l’accueil y serait chaleureux, et qu’il y avait de nombreuses manifestations qui se dérouleraient au CCCL lors de mon séjour. C’était donc déjà tout choisi !

-  Comment s’est déroulée votre arrivée, ainsi que l’accueil au centre ?

- V. W. : Le CCCL se trouve dans une magnifique maison coloniale hollandaise du début du XXe siècle, entourée d’un jardin tropical luxuriant, où il fait bon prendre un jus de fruit frais au petit café du centre, ouvert à tous. Je m’y suis sentie immédiatement chez moi ! L’accueil a parachevé de me mettre à l’aise : tant les professeurs de français que le personnel du centre culturel sont d’une incroyable gentillesse et ils font tout pour que je sois bien à Surabaya ! Les étudiants qui fréquentent le centre sont aussi très curieux de discuter avec moi, et cela me permet ainsi d’échanger autour de nos cultures, ce qui est passionnant. Et dans ce bâtiment somptueux, c’est encore mieux !

Le Café du CCCL - JPEG- Parlez-nous de vos activités dans le centre.

- V. W. : Affectée principalement au service des cours de français, j’ai monté et proposé un atelier de conversation et d’écriture autour des pays de la Francophonie, les étudiants ne sachant que rarement que l’on parle français ailleurs qu’en France. Je dois dire que cet atelier rencontre pas mal de succès !

J’aide aussi les professeurs lors des cours de conversation, en animant des jeux de rôles pour les examens du DELF (Diplôme d’Etudes de Langue française), ou j’interviens aussi afin d’animer des débats autours de différents thèmes qui me sont chers. Enfin, je donne un coup de main au service culturel si besoin. J’ai par exemple participé à la création d’ateliers autour de la lecture, pour la récente manifestation « A vous de Lire ».

Le théâtre de verdure du CCCL - JPEG- Selon vous, qu’est-ce que le CCCL apporte à Surabaya ?

- V. W. : Le but premier du CCCL est de promouvoir la langue et la culture françaises à Surabaya. C’est une mission réussie selon moi, ayant pu voir la satisfaction et l’intérêt des étudiants qui participent aux cours, avides de toujours mieux parler notre langue mais aussi de découvrir les cultures francophones.

Par ailleurs, le service culturel du CCCL fait un excellent travail selon moi. Depuis que je suis arrivée, les manifestations s’enchaînent (expositions de peintures, festival du cinéma, conférences sur l’architecture de Surabaya, soirée cirque, concerts, etc.), et le centre ne désemplit pas !

Le CCCL permet à mon avis - dans une grande ville comme Surabaya - dont les habitants se rendent essentiellement dans les centres commerciaux et les quartiers d’affaires – de leur permettre de s’ouvrir un peu plus à la culture de l’Autre.

-  Qu’est-ce que vous appréciez le plus depuis votre installation à Surabaya et qu’est-ce qui vous manque le plus de votre pays ?

- V. W. : Surabaya, bien qu’étant une grande ville avec beaucoup de trafic, reste très verdoyante et agréable à vivre. Se retrouver attablée au petit « warung » (petit restaurant familial en plein air, typiquement indonésien) du coin, un jus de fruit frais à la main, en regardant les cuisiniers s’affairer autour des « nasi goreng » (plat national indonésien) est pour moi un délice ! La fondue et les "schubligs" (spécialités suisses), ainsi que les Alpes commencent à me manquer, mais c’est encore gérable !

Soirée concert au CCL de Surabaya - JPEG- Vos projets futurs ?

- V. W. : J’adorerais rester plus longtemps comme volontaire au CCCL, et mais je reviendrai certainement dans le futur ! Je pars cependant au Tchad (Afrique) début juillet pour neuf mois, afin de poursuivre ma quête de découvertes à l’aventure de nouvelles cultures et pour donner un peu de mon temps de manière volontaire.


Cet article est également publié sur le site JPEG

Dernière modification : 15/06/2011

Haut de page