Université d’été des droits de l’Homme en Indonésie

Dans le cadre de ses actions d’appui à la société civile, l’Ambassade de France en Indonésie soutient l’organisation d’une Université d’été des droits de l’Homme qui se tiendra à Jakarta du 3 au 25 juillet 2011.

Destinée à des étudiants de l’enseignement supérieur, cette initiative ambitionne d’améliorer la connaissance des droits de l’Homme en Indonésie, de susciter un engagement des jeunes générations sur ces enjeux et de créer une communauté mobilisée et agissante.

Organisée par l’ONG indonésienne KontraS pour la troisième année consécutive, cette initiative reçoit le soutien de l’Ambassade de France en partenariat avec l’Ambassade du Canada et l’Ambassade de Suisse.

S’adressant à une trentaine d’étudiants provenant d’universités de toute l’Indonésie ce projet comporte plusieurs volets :

- Une session de formation sur les droits de l’Homme de trois semaines à Jakarta

- Des sessions d’informations en classes tout au long de l’année

- Des visites de terrains, auprès d’agences officielles, d’ONG ou de victimes.

- Un programme de stage au sein d’ONG de droits de l’Homme pour les meilleurs étudiants.

- Un soutien en termes de logistique et d’expertise aux initiatives des étudiants en matière de droits de l’Homme.

Ce projet est à la fois en résonance avec les priorités du gouvernement indonésien, exprimées dans son plan d’action quinquennal en matière de droits de l’Homme, et avec les orientations française relatives au soutien à la société civile. En Indonésie, il permettra d’impliquer davantage la société civile dans la coopération établie par l’Ambassade sur les droits de l’Homme et l’Etat de droit.

JPEG

A propos de KontraS :

KontraS (Commission pour les disparus et les victimes de violence) est l’une des principales organisations non gouvernementales vouées à la protection des droits humains en Indonésie. Elle a vu le jour en 1997, pendant le régime de l’Ordre nouveau, et œuvre désormais en faveur de la responsabilisation de l’État, de la justice et de la restauration des droits des victimes.


Contact :

Philippe Maurel

Dernière modification : 06/07/2011

Haut de page