Visite de Jean-Marc Ayrault en Indonésie : Lancement d’un club énergies renouvelables [id]

A l’occasion de la visite en Indonésie de Jean-Marc Ayrault, Ministre des
Affaires étrangères et du Développement International, lancement d’un club énergies renouvelables et signature d’un accord de coopération entre organisations professionnelles.

Jean-Marc AYRAULT, a inauguré un nouveau Club export Energies renouvelables, en présence du ministre indonésien de l'Energie et des ressources minérales, Ignasius JONAN, du Fédérateur Energies renouvelables, Jean BALLANDRAS, du vice-Président du Syndicat des Energies Renouvelables (SER), Xavier DAVAL. - JPEG

Lors de son déplacement en Indonésie les 27 et 28 février 2017, le ministre des Affaires étrangères et du Développement international, Jean-Marc AYRAULT, a inauguré un nouveau Club export Energies renouvelables, en présence du ministre indonésien de l’Energie et des ressources minérales, Ignasius JONAN, du Fédérateur Energies renouvelables, Jean BALLANDRAS, du vice-Président du Syndicat des Energies Renouvelables (SER), Xavier DAVAL, ainsi que des entreprises françaises, membres du Club.

Surya Dharma, chef du METI, et Xavier Daval, vice-président du SER, ont signé un accord de coopération à Jakarta, le 28/02, en présence de Jean-Marc Ayrault et du ministre indonésien de l'Énergie et des ressources minérales, Ignasius Jonan. - JPEG

La démarche, animée par le Service Economique de l’Ambassade de France à Jakarta, avec l’appui des bureaux de Business France et de l’Agence Française de Développement en Indonésie, s’inscrit dans le cadre du partenariat stratégique franco-indonésien, dont l’énergie constitue un volet important. La dernière réunion du groupe de travail franco-indonésien sur l’énergie, qui s’est tenue en juin 2016 à Paris, au Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, avait permis de faire émerger la question des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique comme un sujet d’intérêt mutuel sur lequel la coopération bilatérale pourrait être renforcée.

Jean-Marc Ayrault a rencontré Ignasius Jonan, ministre indonésien de l'Énergie et des ressources minérales, à Jakarta, le 28/02/2017. - JPEG

Il s’agit du 3ème club export créé sur cette thématique après le lancement du Club Afrique de l’Est et Océan Indien en mai 2016 et celui du club Moyen-Orient en janvier 2017. Ces instances permettent de fédérer les entreprises françaises, à l’échelle d’un pays ou d’une région, afin de mener des actions collectives de promotion de la filière auprès des décideurs locaux, répondre plus efficacement aux besoins, construire des partenariats durables, et dialoguer d’une seule voix avec les autorités locales lorsque des freins au déploiement de ces technologies sont identifiés. Ces démarches locales sont promues dans le cadre du groupe de travail « export » du Comité Stratégique de Filières Eco-Industries, animé par le Syndicat des Energies renouvelables, et réunissant le ministère de l’Économie et des Finances, le ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, le ministère des Affaires étrangères et du Développement international, Business France et des entreprises de la filière.

PNG

Le lancement du Club export français a été suivi par la signature d’un protocole d’entente entre le SER et sa contrepartie locale, le Masyarakat Energi Terbarukan Indonesia (METI) – Indonesia Renewable Energy Society. Cet accord prévoit notamment un renforcement des actions de collaboration commerciale, industrielle, de recherche et développement, de formation et des échanges de pratiques exemplaires en matière de réglementation. Il permettra d’ancrer le Club dans un cadre local à la faveur d’un partenariat reposant sur l’échange d’informations et l’organisation d’évènements conjoints.

Dernière modification : 24/03/2017

Haut de page