Visite de l’Ambassadeur de France à Bandung (22-24 avril 2014) [id]

L’Ambassadeur de France, Mme Corinne Breuzé, se rendra à Bandung du 22 au 24 avril,
accompagnée d’une délégation d’homme d’affaires ainsi que par des représentants des services
de l’Ambassade de France à Jakarta.

Au cours de cette visite, l’Ambassadeur effectuera des visites de courtoisie auprès du gouverneur
de la province de Java-Ouest, M. Ahmad Heryawan, et du maire de Bandung, M. Ridwan Kamil.
Elle se rendra également à l’Institut technologique de Bandung (ITB) où elle rencontrera le
Recteur ainsi que les anciens boursiers du gouvernement français. L’Ambassadeur visitera enfin
plusieurs entreprises indonésiennes : PT Pindad, PT Dirgantara Indonesia et PT Kereta Api.

Ce déplacement est en particulier l’occasion d’évoquer l’avancement du projet de modernisation
du corridor ferroviaire de Bandung (Bandung Urban Railway, BUR) lancé le 4 juin 2013 en
présence du vice-ministre des Transports indonésien M. Bambang Susantono, et de la ministre
du Commerce extérieur française Madame Nicole Bricq.

Ce projet de rénovation et de modernisation de la ligne ferroviaire Padalarang – Cicalengka,
consiste à doubler la voie existante de 42 kilomètres, à électrifier et moderniser la signalisation /
télécommunication et à construire un viaduc ferroviaire au centre-ville de Bandung. Le projet
devrait durer 48 mois et déboucher sur un système de transport ferroviaire performant visant à
améliorer l’accessibilité de Bandung et ses environs et de réduire la congestion au centre-ville.
L’objectif est également de réduire la pollution et d’économiser les énergies fossiles. Les
principaux bénéficiaires sont la direction générale du Rail du ministère des Transports ainsi que
la ville de Bandung.

Le projet BUR est inscrit au Blue Book pour un montant de 175 millions d’euros dont 157 millions
d’euros de financement extérieurs/ étrangers. En particulier, le ministère de l’économie français
finance à hauteur de 80 millions d’euros par un don sur protocole financier tandis que l’Agence
française de développement (AFD) a prêté 46 millions d’euros sur le projet.

Dernière modification : 22/04/2014

Haut de page