Visite en Indonésie de Mme Christine Lagarde, Ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie (24–25 février 2011)

Mme Christine Lagarde, Ministre de l’Economie, des Finances et de l’industrie, s’est rendue en Indonésie les 24 et 25 février 2011. Elle était accompagnée par M. Thierry Mariani, Secrétaire d’Etat chargé des Transports, ainsi que par une délégation d’une quarantaine de chefs d’entreprises français des secteurs aéronautique, spatial, énergie, BTP, développement durable.

Mme Lagarde et les membres de sa délégation ont rencontré le Vice-Président indonésien M. Boediono. Des entretiens ont également eu lieu avec M. Hatta Rajasa, Ministre coordinateur pour l’Economie, Mme Mari Pangestu, Ministre du Commerce, M. MS Hidayat, Ministre de l’Industrie et M. Agus Martowardojo, Ministre des Finances.

JPEG
Cette visite témoigne de l’intérêt que la France attache à la relation avec l’Indonésie. Elle s’inscrit dans le cadre du projet de partenariat stratégique défini lors de la visite du président Susilo Bambang Yudhoyono à Paris en décembre 2009 ; elle a permis d’en approfondir la dimension économique.

Mme Lagarde a indiqué qu’elle avait eu des sessions de travail très efficaces avec ses différents interlocuteurs ; ceux-ci ont appelé à un accroissement échanges bilatéraux. Par ailleurs, et au-delà des investissements dans le secteur des matières premières et des infrastructures, les autorités indonésiennes ont souligné leur souhait d’accueillir davantage d’investissements français dans des secteurs à haute valeur ajoutée.

A l’occasion de cette visite, un contrat portant sur l’acquisition de 15 ATR 72-500 par la compagnie Wings Abadi, filiale de Lion Air, a été signé en présence de Mme Lagarde, de M. Mariani et de M. Hatta Rajasa.

La visite de Mme Lagarde a également permis de procéder à un échange de vues sur les grands sujets multilatéraux et les travaux du G 20 dont la France assure la présidence pour l’année 2011. L ’Indonésie, qui est membre du G 20 et assure également, pour l’année 2011, la présidence de l’ASEAN (Association des nations d’Asie du Sud Est), constitue un interlocuteur essentiel pour la France. Les 2 pays travaillent en particulier sur le thème de la lutte contre la corruption.

Dernière modification : 28/02/2011

Haut de page